L'AUTRE VERSANT

REGARDS SUR LE QUEYRAS
Christophe Sidamon- Pesson (photographies)
Michel Blanchet (texte)
PRIX CHAPITRE-NATURE 2009
7ème Salon du livre Chapitre-Nature du Blanc (36)
PRIX AROLLA 2009
4ème Rencontre internationale du livre montagne d’Arolla (Suisse)
PRIX MONDIAL DU LIVRE D’IMAGE DE MONTAGNE 2009
19ème salon du livre montagne de Passy (74)
 
Les images de Christophe Sidamon-Pesson témoignent de sa propre expérience menée hors des chemins tracés, et du pouvoir de ressourcement des espaces vierges. Elles développent notre porosité aux vibrations des éléments les plus simples et aux replis les plus secrets d’un Queyras splendide pour lequel alors, il serait bon de laisser moins de chemins à suivre que d’espace libre pour y trouver le sien. L’image, en permanence, s’impose comme une interpellation qui traduit une volonté de contribuer à l’émergence d’une contre-culture du regard habituellement posé sur la nature. La montagne n’est ici qu’un prétexte pour atteindre l’essentiel. De l’effervescence du ciel à l’architecture des cristaux de glace, du fouillis végétal des dernières oasis aux veines torsadées des arbres de l’impossible, l’itinéraire invite à forcer l’enceinte des préjugés, à traverser l’écran de la raison. Il dissipe l’apparent désordre organique et le mutisme des pierres.

110 photographies couleurs
28,5 x 28,5 cm, relié cartonné – 168 pages
ISBN : 978-2-35706-002-9

Christophe SIDAMON-PESSON habite le Queyras, dans les Hautes-Alpes.
Passionné très jeune par la nature sauvage et la photographie, il œuvre pour le beau et le fragile. Il voudrait que ses images contribuent à réapprendre à voir le monde loin des préjugés dictés par notre société moderne. Ses photographies, exposées dans de nombreux festivals, ont été primées dans divers concours, dont le prestigieux BBC Wildlife Photographer of the Year en 2005. Il collabore aussi avec de nombreux magazines.

Michel BLANCHET est déjà un naturaliste passionné au sortir de l’enfance. Dans les années 1960, les premiers ouvrages d’écologie le confortent dans la nécessité d’appréhender le monde de manière globale. Tandis qu’il constate l’effritement des sociétés humaines et la dégradation accélérée des milieux naturels, il milite pour la préservation des cultures et de la diversité biologique. Il est attaché scientifique au Parc naturel régional du Queyras depuis les années 1980.

20.00 €Prix:
Loading Mise à jour du Panier...